Les Marchands de Cania
Nous sommes une Guilde axée Role Play et métier sur Dofus.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Le temps c'est de l'argent.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Les Marchands de Cania Index du Forum  .::. Dans les plaines de Cania  .::. Le Manuscrit de Rauh le Pleye  .::. RP Collectifs.

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Tchoukche
Fondateur
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2010
Messages: 422
Localisation: Plaines de Cania.
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat Sadida 134

Message Posté le : Dim 29 Aoû - 21:01 (2010)    Sujet du message : Le temps c'est de l'argent. Répondre en citant

"_Zzzz

_Zzzz

_Zzzz

_Toc Toc Toc.

_Toc Toc Toc.

_Zzzeuh, hein?

_Toc Toc Toc!!

_Toc Toc Toc!!"

Les coups redoublant d'intensité je me réveilla d'un bond en faisant grand vacarme.

_"Toc Toc... Monsieur, vous êtes réveillé?
me demande une petite voix.

_Groumph, Je le suis maintenant."
lui répondis-je visiblement dérangé.

Pourriture!

_"Monsieur m'accorderait-il un instant?
continua l'enquiquineur caché derrière ma porte.

_Ouaip, ouaip, je m'habille et j'arrive."

Je regardais une vieille pendule, elle indiquait 6 heures du matin.

Sorti du lit à cette heure c'est de la folie pure!

Je coiffais rapidement ma longue chevelure, taillais avec soin ma barbe
et enfilais une tunique de couleur brune.

J'ouvris brusquement la porte faisant sursauter le garçon de chambre
qui s'y trouvait derrière.

"_J'espère que vous une bonne raison pour m'avoir levé à une heure pareille de la
journée, tonitruais-je dans le couloir attenant à ma chambre.

Le jeune féca, la mine déconfite me tendit un parchemin cacheté à la
cire rouge, puis murmura :

"_Excusez-moi messire de vous avoir dérangé mais cette missive semble être très urgente.

Héhéhé au moins ce garçon ne manquera plus de me déranger lors de mon repos quotidien
vu sa tête penaude.


_Oui merci, vous pouvez disposez, disais-je tout en adoucissant un peu ma voix".
Je rentrais dans ma chambre sans me retourner.

Le Féca ne se fit pas attendre et détala comme un wabbit ayant apewçu une cawotte au loin.

Je décachetais précautionneusement la lettre puis je la lis à voix
haute :

Cher Ami,

Comme vous me l'aviez demandé, j'ai trouvé l'objet
que vous cherchez avec tant d'ardeur.
Malheureusement les concurrents en nombre ont eu vent
de la découverte et me mettent chaque jour des bâtons dans les roues.
Venez-vite, je vous en prie.

En urgence,

Votre Ami Phraus le Pecteur.

Maudits soient ces chacals! qu'ils soient tous pendus à des crochets à porkass.

Avec hâte j'emballais mes possessions dans des ballots de marchandises
et je descendais au rez-de-chaussé.

Là le patron de l'auberge où je me trouvais me fit un large sourire de ses chicots
jaunes et fissurés.
Je lui envoyais au vol une petite bourse pour payer mon séjour, le remerciais
pour la relative propreté des chambres, puis demandais à ce que l'on
apprête ma fidèle dragodinde.

Une dizaine de minutes plus tard, j'étais en route pour le tofulayer des Ingalses.

Je m'arrêtais au mileu de l'après-midi pour manger une cuisse de bouftou aux épices accompagné
d'un pain aux graines de pavots et arrosé d'une pinte de bière bwork.
Je repartis bientôt une pipe de merisier ouvragée, pleine de kalyptus fumant
et libérant de douces vapeurs.

C'est donc dans un état de somnolence avancé que se poursuivit le cours de mon voyage.

A la tombée de la nuit j'arrivais enfin au tofulayer de la famille Ingalses.
J'attachais ma dragodinde devant le bâtiment après en être descendit d'un
petit saut.
Je me présentais devant la porte et tout en tocqant, demandais que l'on m'ouvre.
Finalement on m'accueillit dans un repaire de la très grande famille Ingalsses.

"_Qu'est-ce vous v'lez, l'tranger? me questionna
un homme à l'haleine putride.

_J'aimerais utiliser vos célèbres tofus messagers.

_Ouaip bah c'est quat' vingt-dix d'blésouille, ouaip quat' vingt dix bon k'mas."

Tant que ça? quel escroc ce type!

_Tenez, voici votre du, lui dis-je en ronchonnant
tout en lui versant un tas de pièces rutilantes dans les paumes de ses
mains ouvertes.

Satisfait, le paysan me conduit dans un étrange lieu. Autour
de moi, une centaine de tofus piaillaient, se battaient et me picoraient les pieds.

J'en choisis cinq, et écris un même mot sur cinq bouts de papiers différents:

Ces confrères Marchands,

J'ai besoin de vous,
Rendez-vous dans le bois de Litneg près de la tanière du
Trool Fou.
Si vous apercevez des ossements dans le Bois de Litneg accompagnés de
cris de victime desespérées, vous êtes arrivés à destination.

Cordialement,

Nicoben


J'attachais chaque message à un tofu puis je leur murmurais le nom de la personne à trouver et
les lâchais dans l'air.

Je repartis des Ingalsses précipitamment, j'avais quelques affaires à régler
avant le départ.
_________________
/w Nicoben


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Dim 29 Aoû - 21:01 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Chevalier
Maitre Marchand
Maitre Marchand

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2010
Messages: 283
Localisation: Dans le village des éleveurs
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat Feca 113

Message Posté le : Dim 29 Aoû - 23:16 (2010)    Sujet du message : Le temps c'est de l'argent. Répondre en citant

Je venais de me réveiller. J'enfilais ma robe de chambre boufmouth-royal, le top du top venant des Larmes d'Ouronigride.

Mon immense maison reposait dans le silence, loin des agitations du Zaap. Il était 6 heures du matin, et je ne voullais pas réveiller mes deux élèves dormant à l'étage supérieur. Je descendis les escaliers en prenant garde de ne pas faire trop de bruit, j'entrepris de me faire un petit déjeuner, mon cuisinier n'étant pas encore arriver. J'avalis donc un oeuf de Tofu royal, avant d'enfiler ma tunique, mon cache-oreille et ma veste la plus chaude. Je sortis; le froid mordant de Frigost me glace le visage, heureusement, je n'avais que quelques mêtres à parcourir.

J'ouvris précipitamment la porte de la bibliothèque et la refermis derrière moi. Elle était déserte. Je choisis mon livre puis m'installas sur une chaise. "L'analyse profonde et spirituelle des Enutrof Tome XII ". Le tome XII est excellent pour apprendre à gérer ses finances, c'est pourquoi je pris la peine de relire un ou deux chapitre avant d'aller à la banque. Je cherchais les pages qui m'interessaient, et commenças ma lecture. Après environ une heure, je decidais de me mettre en route. La banque étant tout de meme à 10 minutes à pied, mes dragodindes reposantes toujours à Bonta.

En chemin, je m'exposais mes idées pour pouvoir profiter un maximum des ressource accumulé sur Frigost ces derniers mois. J'arrivis devant l'imposante banque. J'entris à l'interieur; seul deux ou trois clients étaient présents, je n'aurais pas à attendre. Je m'approchis d'un employé et lui demandis l'accès à mon compte. Je retiras la sommes de 2 millions de kamas avant de rentré chez moi. Il était 10 heures quand je franchis le seuil. Mes domestiques s'ocuppèrent de ma veste. J'entendis Evangelyne et Eriado s'entrainer dans la cave. Parfait. Je les rejoignis pour leurs donné leurs cours de la journée. Celle-ci se passat d'ailleurs sans emcombre jusqu'au soir.

Le soleil était déjà couché depuis trois bonnes heures, et les enfants aussi,  j'entendis un petit tofu taper contre la fenetre. Je l'ouvris et pris l'oiseau mort de froid dans mes mains. Je détachais le message fixé à sa patte.

Ces confrères Marchands,J'ai besoin de vous,Rendez-vous dans le bois de Litneg près de la tanière duTrool Fou.
Si vous apercevez des ossements dans le Bois de Litneg accompagnés de
cris de victime desespérées, vous êtes arrivés à destination.

Cordialement,

Nicoben




Il semblerait qu'on est besoin de moi. J'écrivis rapidement une lettre d'explication à mes élèves avant de courir à toutes jambes vers le Zaap.


(J'ai fait comme j'ai pût, la conjugaison étant loin d'être mon point fort. (Surtout le Passé simple.))
_________________


Revenir en haut
              

Chevalier
Maitre Marchand
Maitre Marchand

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2010
Messages: 283
Localisation: Dans le village des éleveurs
Masculin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat Feca 113

Message Posté le : Mar 31 Aoû - 09:44 (2010)    Sujet du message : Le temps c'est de l'argent. Répondre en citant

Cornal a écrit :

- Poc ... Poc

- Hum ? ...

- Poc ... Poc

- 7 heures 36 du matin , un bruit étrange m'a coupé dans ma grasse matinée .... J'ouvris brièvement les yeux mais les ferma d'aussi tôt ... 
Le bruit persistait ..
J'allai donc à sa rencontre .
A la fenêtre se dressait un oiseau jaune à la mine patibulaire et fatiguée . J'avais remarqué une petite lettre accrochée à sa patte ... Je lui ouvris donc la fenêtre puis il me tînt les mots suivant :

- Piou Piou Piouclpliou Piou ( Un message de la part d'un homme très poilu)

Il laissa tomber le parchemins

Surpris de la nouvelle je lui rétorqua :

-Piouk Pioupiou uoip mioup Plioup ! (Tu peux rentrer chez toi mais attention aux chachas de gouttière)

Le Tofu rentra donc tranquillement chez lui .

Je ramassai la lettre tout en me grattant le derrière  :

-"Mes confrères Marchands,

J'ai besoin de vous,
Rendez-vous dans le bois de Litneg près de la tanière du
Trool Fou.
Si vous apercevez des ossements dans le Bois de Litneg accompagnés de
cris de victime desespérées, vous êtes arrivés à destination.

Cordialement,

Nicoben"

Les secondes qui suivirent la lecture du message me permirent de courir m'habiller .
                                                                                                                                                                                                                                                                 

Il n'était pas question d'habits modeste mais de ma tenue de combat . Je pris en main mon bâton , quelques potion , et de quoi manger et boire (Pour la nourriture j'avais pris mes fameux Bâtonnets de Kanniboules à la gelée de fraise)

Je sortais de ma maison avec hâte , fermas la porte à double tour , et déboula à la milice de Bonta qui étais

proche de ma Demeure . Une fois téléportée à la sortie Est de Bonta j'entrepris ce qui pouvais éventuellement

être ma dernière journée ...

J'apperçu une stèle indiquant :

-" Bienvenu au Bois de Litneg , Attention aux Trools et aux Mulous ils sont de nature agréssive . Surtout gardez vos chienchien en laisse "





Après cette lecture forte subtile je décida de continuer mon chemin en quête de la créature ..

Je stoppa nettement ma marche , j'avais aperçu une chose étrange , une sorte de récipient .

Je m'en approcha , méfiante , c'était la gamelle de la créature , les ossements de sa précédente victime y airait
encore ..



(Tu avais mal placé ton sujet, fais attention la prochaine fois.)
_________________


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 07:53 (2018)    Sujet du message : Le temps c'est de l'argent.

Revenir en haut
              

   Les Marchands de Cania Index du Forum .::. RP Collectifs.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.